Le conflit des valeurs dans la production sociale de l’obsolescence

Journée thématique
 - 
ECOINFO
Michelle DOBRÉ
Lundi 26 novembre 2018
"Réalisation technique : Antoine Orlandi | Tous droits réservés"

Michelle Dobré est professeur de sociologie et chercheur à l’Université de Caen Normandie, et dans le laboratoire le Cerrev (Centre d’Etudes et Recherches sur les Risques et les vulnérabilités). Elle poursuit actuellement des travaux la consommation écologique et la frugalité, les expériences d’autonomie et de communauté, les usages et les normes de relation à autrui et au monde matériel avec la diffusion des technologies de l’information et communication à distance. Livre “Face cachée du numérique” avec F. Flipo et M. Michot.

Résumé : L’obsolescence, à savoir l’usure prématurée de la valeur d’usage des objets et leur rotation accélérée, est un vecteur complexe de la modernité. L’obsolescence n’est pas seulement un effet pervers de notre système productif – elle est tout autant un résultat des usages. Pourtant les rapports aux objets, y compris les TIC, se structurent de la même manière que les rapports au temps, comme il ressort de nos terrains d’enquête (TERESA, MODERATO). La rotation accélérée des objets, comme l’accélération du temps, entrent en conflit avec l’aspiration à la durée qui est une dimension essentielle de la vie sociale. Comment concilie-t-on les tensions et les contradictions entre les valeurs et les usages ? Comment fait-on dans la pratique pour retenir les objets ?